Le diamant de laboratoire, joyau du monde moderne! Rencontre avec la Maison Courbet Place Vendôme

Joyau emblématique, présent symbolique, le diamant, dans l'imaginaire collectif, constitue souvent l'idéal de la beauté à l'état pur. Considéré comme une pierre indomptable, la réputation du diamant n'est plus à faire. Talisman associé à la force et l'amour, sa résistance et ses qualités de transparence en firent rapidement un précieux ornement de la création joaillière. Cependant, parmi ces diamants, il existe plusieurs appellations dont les variétés peuvent créer des confusions. Pour vous éclairer, j'ai eu la chance de rencontrer Manuel Mallen, co-fondateur, de la Maison Courbet, place Vendôme. Je vous propose ainsi de partir à la découverte de cet univers où le diamant, loin des ateliers traditionnels, révolutionne peu à peu l'univers de la joaillerie.

©PMonetta, Maison Courbet


S'informer sur le diamant de laboratoire !


Le diamant nous accompagne souvent lors d'évènements marquants. Il est le reflet d'un achat sentimental, le gardien de nos émotions. Le choix de cette pierre doit être réfléchi, mais faut-il avant tout se questionner sur sa provenance ? Une question à laquelle des millions d'acheteurs ne peuvent répondre et qui pourtant suscite de plus en plus d'intérêt. Nous distinguons plusieurs types de diamants dont deux catégories se caractérisent : le diamant naturel extrait des mines, puis le diamant de laboratoire. Ce-dernier étant réglementé depuis 2002.


©PMonetta, Maison Courbet, Manuel Mallen et Marie-Ann Wachtmeister


Pour vous parler de ce diamant de laboratoire, j'ai eu la chance de découvrir l'univers de la Maison Courbet, place Vendôme. Créée en 2018 sous l'initiative de Manuel Mallen et Marie-Ann Wachtmeister, la Maison Courbet sonne comme un air de renouveau sur la plus célèbre place de l'histoire de la joaillerie française. De cette volonté de créer une nouvelle histoire des arts joailliers, les deux fondateurs se sont risqués à bouleverser les codes traditionnels de la joaillerie en proposant des créations consacrées à la mise en valeur des diamants de laboratoire.

Tout débute par le choix de la place Vendôme, dont le nom de Courbet n'était pas totalement inconnu.


Pourquoi avoir choisi le nom de Courbet ?

"Nous nous étions dit que cela serait formidable de trouver un nom français, nous avons alors cherché dans le dictionnaire et Gustave Courbet s'est présenté à nous. Il est arrivé tout d'abord par "l'Origine du monde", célèbre peinture controversée, mais il fut surtout en 1871 communard. Il fit, lors de la commune de Paris, démonter la colonne de la place Vendôme. Il voulait faire bouger l'Histoire de la Place Vendôme, et ça c'est inspirant". Manuel Mallen

Au-delà de ce nom historiquement célébré pour son œuvre, il évoque plus poétiquement les courbes et formes des créations joaillières. Le "C et le O" de Courbet se sont alors rapidement entrelacés dans le but d'illustrer de somptueuses créations figuratives. La Maison Courbet, dont la structure ne cesse d'évoluer, propose une solution innovante en s'adressant au client en direct, pour ce faire pas de distributeurs, pas de détaillants, pas de boutiques mais un showroom Place Vendôme. Il existe cependant une boutique au Printemps Haussmann permettant aux clients de découvrir au sein d'une structure luxueuse leurs créations.

"Nous voulons être la Tesla de la joaillerie" Manuel Mallen

C'est par ce clin d'œil que Manuel Mallen évoque l'ambition de la Maison associant le luxe français à l'écologie. Une volonté de toucher une clientèle dont les valeurs écologiques et la sensibilité au monde extérieur les rapprochent d'une nouvelle conception de la joaillerie française. La Maison Courbet prend ainsi le pari de dynamiser le système joaillier par la vente en showroom et une plus grande accessibilité à internet. En effet, la Maison s'engage à ce que le processus d'achat intègre ces valeurs écologiques prônées par de nouvelles générations d'acheteurs.

"Le premier rendez-vous s'effectuera en facetime" Manuel Mallen

Le client n'est ainsi pas dans l'obligation de se déplacer. Une véritable relation se crée ainsi entre la Maison et l'acheteur, dont les envies sont par ce biais davantage écoutées et respectées. Le suivi d'un achat joaillier est fondamental pour le client qui a besoin de se sentir entouré. Ce pari un peu fou fonctionne ! Il n'est désormais plus essentiel de découvrir en direct la pièce dès les premiers rendez-vous. De la joaillerie à la haute joaillerie, la Maison Courbet s'est donc imposée comme marqueur de modernité.


©PMonetta, Maison Courbet


Pourquoi avoir fait le choix du "diamant de laboratoire" ?

"L'idée était tout d'abord de créer la première marque de joaillerie écologique de la Place Vendôme. La difficulté dans ce genre de projet écologique était de faire des compromis sur la qualité ou l'esthétique. Nous avions dans un premier temps, de l'or recyclé qui provient des téléphones portables et des ordinateurs. Puis nous avions les diamants extraits des mines, une véritable catastrophe écologique de nos jours. À partir du moment où une alternative était possible, "une autre naissance envisageable", il était essentiel de suivre cette voie. Nous ne faisons que reproduire ce que la nature nous donne, reproduire le diamant en laboratoire." Manuel Mallen

Malgré le caractère energivore du procédé de laboratoire, l'énergie verte utilisée par la Maison permet de palier peu à peu à ces contraintes énergétiques. Les diamants de laboratoire, de couleurs "D, E, F", proviennent ainsi de Russie et des Etats-Unis. Contrairement aux idées reçues, la création du diamant en laboratoire n'est pas toujours parfaite, le résultat est d'ailleurs le plus souvent incertain, tout comme les diamants extraits des mines, les diamants de laboratoire peuvent être imparfaits. Le procédé de laboratoire permet également de répondre strictement à la demande.


Pouvons-nous ainsi se questionner sur la question de la rareté avec un diamant de laboratoire ?

"Nous avons aujourd'hui tendance à sur estimer le diamant en tant que pierre précieuse. La quantité astronomique de carat dans le monde fait qu'il existe plus de carats que de voitures. Il n'est donc en réalité pas rare de posséder de nos jours un diamant. D'autant plus que la pierre peut en effet perdre de la valeur si cette dernière n'est pas associée à la création d'une marque renommée. Le diamant de laboratoire n'a alors rien a envier au diamant extrait des mines." Manuel Mallen

Nous découvrons à travers la Maison Courbet une nouvelle façon de concevoir la joaillerie des temps modernes. Une conception de la création marquée par des valeurs écologiques.

C'est par cette phrase, emplie de sens et de poésie, que ma rencontre avec la Maison s'acheva,"Le diamant de laboratoire c'est le génie humain qui reproduit le génie de la nature" Manuel Mallen.


©PMonetta, Maison Courbet


N'hésitez pas à découvrir l'univers de la Maison au showroom du 7 place Vendôme, Paris.

Posts récents

Voir tout

Suivre La Galerie des Gemmes

Merci pour votre envoi!